Photo d'un collaborateur qui déduit de ses impôts les frais liés au télétravail à domicile

Télétravail : que peut-on déduire des impôts ?

Par
Célia
le
28/12/2022

En 2021, de nombreux collaborateurs ont pratiqué le télétravail du fait de la crise sanitaire, et des coûts divers ont pu être engendrés. C’est pour cela que le gouvernement a annoncé pour la deuxième année consécutive, une exonération des frais professionnels engagés pour le télétravail à domicile en 2021.

Entre l’achat d’une imprimante, les factures d’électricité ou encore l’abonnement internet, comment bénéficier d’une réduction sur les impôts ?

Voici quelques explications et précisions sur les différences entre les allocations versées par l’employeur, et la déduction des frais professionnels.

L’exonération des allocations versées par l’employeur liées au télétravail à domicile  

1. Explications : les allocations versées par l’employeur

Il sera possible pour un collaborateur ayant reçu des allocations de son employeur de les exonérer d’impôt sur le revenu.

Attention, il s’agit des allocations couvrant des frais de télétravail à domicile, uniquement dans les limites de 2,50 euros par jour, 55 euros par mois et 580 euros par an.

Ces allocations peuvent être versées sous la forme d’indemnités, de remboursements forfaitaires ou encore de frais réels. Cependant, ne seront pas exonérés les frais courants liés à l’exercice de la profession.

2. Comment ajouter les allocations versées par l’employeur dans sa déclaration d’impôts ?

Il appartient à l’employeur de distinguer les remboursements des allocations exonérées d’impôt sur le revenu, en les transmettant à l’administration fiscale.

Il sera ensuite à la charge du collaborateur de vérifier, au moment de la déclaration de ses revenus de 2021, les montants préremplis par rapport à son bulletin de paie ou l'attestation fiscale annuelle délivrée par leur employeur.

La déduction forfaitaire des frais professionnels liés au télétravail à domicile

1. Explications : la déduction forfaitaire des frais professionnels

Les collaborateurs peuvent d’autre part opter pour une déduction des frais professionnels pour leur montant réel et justifié. Ainsi, les frais professionnels engendrés par le télétravail à domicile pourront être déduits forfaitairement à la hauteur des mêmes montants : 2,50 euros par jour, 55 euros par mois et 580 euros par an.

Pour plus de précisions, les modalités seront prochainement détaillées sur le site impots.gouv.fr.

2. Quels frais peut-on réellement exonérer de ses impôts ?

Parmi les frais déductibles, nous retrouvons de nombreux frais comme :

  • les frais de téléphone portable (frais d'abonnement, de communication et d'acquisition de téléphone portable) ;
  • les frais de communication (abonnement, souscription à une offre internet...) ;
  • les frais liés à l'utilisation d'un local privé (frais d'électricité, d'eau, de chauffage, d'assurance habitation, de diagnostic de conformité électrique...) ;
  • les frais de fournitures et d'impression (cartouches d'encre…) ;
  • les frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail, avec justification de la nécessité des déplacements entre le domicile et le lieu de travail ;
  • et l'achat de mobilier et matériel informatique pour les besoins de votre activité professionnelle.

La déduction des frais professionnels de télétravail est différente, selon que vous optiez ou non pour les frais réels, et en fonction du versement ou non par votre employeur d'une allocation couvrant les frais de télétravail à domicile.

m-work et le télétravail

Afin de garantir des conditions de travail optimales à tous les collaborateurs, nous proposons une solution clé en main pour la mise en place et le suivi du travail à distance.

Notre outil accompagne tous les managers au quotidien dans leurs missions liées à la gestion du télétravail.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez notre solution.

Par
Célia
Faneau
Le
28/12/2022
Mis à jour le
18/3/22
NOS articles similaires