Bien être
Par
Clémence
Akkari

L'importance du lien social au travail

23/8/2021

Le lieu de travail : un espace social

D’après le baromètre IFOP Paris Workplace (2019), 42% des salariés viennent « au bureau d’abord pour la vie sociale avec leurs collègues ».

Selon l’étude OpinionWay réalisée pour Microsoft France à la fin de l’année 2020, le lien social est un « ingrédient clé » du bien-être pour 40% des actifs. Le lieu de travail est en effet d’abord un lieu d’échanges. Discuter avec ses collaborateurs, rire, apprendre grâce aux autres, découvrir par l'échange font partie intégrante du quotidien des nombreux salariés d’entreprise. À quel point ces moments comptent-ils pour les individus ? D’après le baromètre IFOP Paris Workplace (2019), 42% des salariés viennent « au bureau d’abord pour la vie sociale avec leurs collègues ». Aller au bureau chaque jour, c’est en effet pour la majorité un facteur d’intégration et de reconnaissance sociale. L’esprit d’équipe et de coopération propre au fonctionnement d’une entreprise est un élément clé pour la cohésion et la motivation. De plus, le sentiment d’appartenance à un groupe permet aux individus de construire leur identité et leur existence. Il leur permet de se fixer des repères, et d’établir des certitudes quant à leur paysage relationnel.

Le travail à distance fragilise le lien social

Depuis le début de la crise sanitaire, le recours des entreprises au travail à distance s’est diffusé dans de nombreux secteurs d’activité. Plusieurs enquêtes ont mis en avant le risque d’érosion du lien social associé à cette pratique. En effet, les dynamiques d’équipe, les moments de pause ou de collaboration partagés à plusieurs ont été fragilisés par le travail à distance.

Pour beaucoup de télétravailleurs, les interactions digitales ne suffisent pas. Par exemple, boire un café pendant une pause avec son collaborateur est incomparable avec un appel Teams de 15 minutes. L’interaction numérique ne remplace pas les relations sociales traditionnelles qui contribuent à l’épanouissement et à la construction individuelle dans la durée. En particulier, le degré d’implication dans les échanges virtuels est bien plus faible que dans des échanges face à face. À force de ne pas se sentir contraint d’intervenir par une forme de pression implicite extérieure, certains salariés ont eu tendance à se désolidariser et à se démotiver. La cohésion au sein des entreprises a donc été touchée par le travail à distance.

m-work et le lien social

Finalement, la crise sanitaire a donné lieu au constat suivant : les interactions humaines sont indispensables au bien-être des personnes qui travaillent, et le travail à distance semble avoir fragilisé ce lien social. C’est notamment pour dépasser cet obstacle que m-work est née. Conscients des apports du télétravail (réduction du temps de trajet, flexibilité, autonomie…), nous avons à cœur d’en limiter les inconvénients. Notre projet est ainsi construit sur la volonté de permettre aux télétravailleurs de s’épanouir dans cette pratique.

Notre proposition : une plateforme de flex-office de proximité. L’offre est destinée aux entreprises, qui souhaitent être accompagnées dans la mise en place d’une politique de télétravail pour leurs équipes, et aux salariés ou travailleurs indépendants qui recherchent un espace près de chez eux pour avoir un cadre de travail propice à la concentration. Ce projet est donc aussi celui des retrouvailles sociales: les espaces mis à disposition offrent la possibilité de partager des moments conviviaux tout au long de la journée de travail.

Avec m-work, faites l’expérience du travail à distance associé à la reconquête du lien social !

Par
Clémence
Akkari
Le
21.8.21