Bien être
Par
Clémence
Akkari

L'incidence du télétravail sur la santé mentale

23/8/2021

Des conditions environnantes inégales

La pratique du télétravail, telle qu’elle existe depuis plusieurs mois, reflète les inégalités qui existent dans la société. En effet, les individus se retrouvent toute la semaine chez eux, dans un contexte qui varie beaucoup d’un foyer à l’autre. Là où certains vivent seuls, d’autres vivent en famille avec des enfants. Alors que beaucoup vivent dans un logement de petite taille, certains disposent d’un espace plus confortable. Les sollicitations extérieures divergent, et l’adaptation de chacun aux outils numériques également. En raison de ces différences, des salariés d’une même organisation vivent des journées très différentes : si certains en bénéficient, d’autres en souffrent et s’épuisent à terme.

Une frontière vie personnelle/vie professionnelle devenue floue

Pour beaucoup de salariés, particulièrement ceux qui sont perfectionnistes ou sujets à l’anxiété, le télétravail a rendu l’allure d’une journée indéfinie et stressante.

En travaillant toute la journée chez soi, il devient très difficile de dissocier les tâches de la vie quotidienne de celles de la vie professionnelle. Pendant une pause, pourquoi ne pas lancer une machine, ou bien faire un peu le ménage ? Le soir, en voyant des papiers ou son ordinateur sur la table, pourquoi ne pas revoir un dossier pour le lendemain ? À quel moment se termine véritablement la journée de travail ? Pour beaucoup de salariés, particulièrement ceux qui sont perfectionnistes ou sujets à l’anxiété, le télétravail a rendu l’allure d’une journée indéfinie et stressante. Il n’est pas évident pour tout le monde de compartimenter nettement les étapes de la journée, les capacités organisationnelles diffèrent d’un individu à l’autre.

Le manque de rapports humains

Le télétravail a aussi marqué la fin des rapports humains traditionnels, caractérisés par l’interaction en face à face. Les réunions, les entretiens et les formations en visioconférence se succèdent, mais de nombreux employés abordent l’insuffisance de ce type de communication. Se déplacer pour aller voir une personne, lui parler, faire une pause en compagnie de collaborateurs ou déjeuner avec eux, tous ces aspects d’une journée au travail classique disparaissent avec le télétravail.

La conséquence : des souffrances psychiques

Combinés, les éléments que nous avons évoqués nuisent à la santé mentale des individus. Ils causent en effet un sentiment d’isolement, de démotivation, de stress, voire même d’anxiété pour beaucoup d’employés en télétravail. Par exemple, vivre seul dans un logement de petite taille est souvent très difficile à supporter, tout comme le sont les distractions perpétuelles que vivent ceux qui travaillent entourés d’enfants en bas âge. Selon l’étude OpinionWay, le taux de dépression nécessitant un accompagnement a augmenté de 36% entre 2020 et 2021. Cette observation témoigne de l’usure des individus et de leur fragilité psychique.

La solution que propose m-work

Le constat concernant le télétravail est donc le suivant : beaucoup de salariés sont très satisfaits et même heureux de leur expérience de télétravail, mais en parallèle une véritable fragilité psychique s’est développée pour un grand nombre de télétravailleurs. Le modèle m-work propose une expérience qui atténue voire supprime les souffrances psychiques causées par le télétravail. En effet, la plateforme de flex-office de proximité développée par m-work est une solution alliant les bienfaits du télétravail (réduction du temps de transport, flexibilité…) aux éléments essentiels du travail sur site (rapports humains, conditions de travail optimales, environnement dédié à l’activité professionnelle). m-work propose en effet aux télétravailleurs des espaces de qualité dans lesquels ils peuvent travailler près de chez eux.

Par
Clémence
Akkari
Le
21.8.21