flexofficecross

👋 Recevez votre guide ultime du flex-office !

Conseils, bonnes pratiques, concepts clés, cas clients et plus !

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Nous vous demandons ces informations pour mieux vous connaître et vous envoyer des emails plus pertinents ! Vous pourrez vous désabonner à tout moment (politique de confidentialité).
header_blog
arrow-left
Voir tous les articles

Logiciel Flex Office : La Clé pour Réduire la Consommation d'Énergie et les Émissions de CO2 en Entreprise

Table des matières

Alors que le monde fait face à des défis climatiques sans précédent, les entreprises sont de plus en plus appelées à jouer leur rôle dans la réduction de la consommation d'énergie et des émissions de CO2.

L'une des stratégies émergentes qui s'est révélée particulièrement efficace est le flex office.

Ce modèle de travail, qui privilégie les espaces de travail flexibles et non attribués, offre une multitude de possibilités en matière d'économies d'énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Optimiser l'utilisation de l'espace pour réduire la consommation d'énergie

Le flex office permet aux entreprises de maximiser l'utilisation de leurs espaces de bureau. Une étude de CBRE a révélé qu'en moyenne, 40% des espaces de travail sont inoccupés pendant la journée de travail, et ce, avant même la crise sanitaire.

En adoptant un modèle de flex office, les entreprises peuvent réduire cet espace inutilisé, diminuant ainsi la quantité d'énergie consommée pour chauffer, refroidir et éclairer ces espaces.

En outre, l'élimination des bureaux attribués peut réduire la superficie totale des bureaux dont une entreprise a besoin.

Par exemple, Vodafone a pu réduire sa superficie de bureau de 30% en adoptant un modèle de flex office.

Cela représente une économie d'énergie significative, étant donné que le chauffage et la climatisation des bâtiments représentaient 36% de la consommation totale d'énergie aux États-Unis en 2020, selon l'Administration américaine de l'information sur l'énergie.

Télétravail et réduction des émissions de CO2

Le flex office s'accompagne souvent d'une plus grande acceptation du télétravail. Selon une étude de Global Workplace Analytics, si ceux qui avaient la possibilité de télétravailler le faisaient seulement la moitié du temps, cela réduirait les émissions de gaz à effet de serre de plus de 51 millions de tonnes par an. Cela équivaut à retirer 10 millions de voitures de la route chaque année.

De plus, le télétravail peut réduire l'énergie consommée dans les bureaux. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) estime qu'un jour de télétravail par semaine peut réduire la consommation d'énergie d'un employé de bureau de 10 à 20%.

L'économie d'énergie grâce à l'infrastructure informatique

L'adoption du flex office peut aussi inciter les entreprises à revoir leur infrastructure informatique. Le passage à des solutions cloud peut être plus économe en énergie que le maintien de serveurs en interne. Une étude de Lawrence Berkeley National Laboratory a estimé qu'une migration vers le cloud pourrait réduire la consommation d'énergie des centres de données de 87% soit environ 23 milliards de kilowattheures par an.

De nombreux grands fournisseurs de cloud, comme Google et Microsoft, ont pris des engagements en matière de durabilité, en utilisant de l'énergie renouvelable pour alimenter leurs centres de données. Google, par exemple, a atteint 100% d'énergie renouvelable pour son fonctionnement global en 2017 et s'est engagé à fonctionner sur une énergie sans carbone 24 heures sur 24 d'ici 2030. Microsoft, de son côté, s'est engagé à devenir négatif en carbone d'ici 2030. L'adoption de solutions cloud peut donc contribuer à soutenir ces engagements en matière de durabilité.

Un changement de culture pour une plus grande durabilité

Outre les bénéfices directs en termes d'économie d'énergie et de réduction des émissions de CO2, le flex office peut également conduire à un changement de culture plus large au sein des organisations.

En valorisant la flexibilité, l'efficacité et la responsabilité environnementale, les entreprises peuvent encourager leurs employés à adopter des comportements plus durables dans d'autres aspects de leur vie.

Selon une enquête de la Harvard Business Review, 48% des employés ont déclaré être prêts à changer d'emploi pour un rôle qui avait un impact social ou environnemental positif. Le flex office, en tant que stratégie de durabilité visible et efficace, peut donc également aider à attirer et à retenir des talents.

Le flex-office : efficace pour la planète à condition d'être organisé

Alors que le monde continue à chercher des moyens de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre le changement climatique, le flex office se présente comme une solution prometteuse.

En optimisant l'utilisation de l'espace de bureau, en encourageant le télétravail, en favorisant le passage au cloud et en stimulant un changement de culture, le flex office peut jouer un rôle clé dans la réduction de la consommation d'énergie et des émissions de CO2 des entreprises.

Ces économies, bien que significatives, sont également accessibles à toutes les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d'activité. Il s'agit d'une transformation qui peut avoir un impact immédiat et tangible sur l'empreinte environnementale d'une organisation.

Il est important de noter que le passage au flex office ne doit pas se faire de manière isolée, mais devrait s'inscrire dans une stratégie de durabilité plus large, qui pourrait inclure des initiatives allant de l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments à l'adoption de politiques de voyage plus durables.

De plus, la transition vers le flex office doit être gérée avec soin pour garantir qu'elle soit bénéfique pour tous les employés. Cela peut nécessiter des investissements dans la technologie, la formation et le soutien pour aider les employés à s'adapter à de nouvelles façons de travailler, ainsi que dans les outils, pour garantir une transition souple. m-work permet de planifier et gérer le flex office, tout en bénéficiant de données fines pour comprendre où des optimisations et économies sont possibles, notamment en matière de CO2.

Exemple de suivi du flex office avec m-work
Exemple de suivi du flex office avec m-work

Avec une planification et une mise en œuvre appropriées, le flex office peut représenter une étape significative et positive vers un avenir plus durable. Comme le montrent les chiffres, les avantages potentiels en matière d'économie d'énergie et de réduction des émissions de CO2 sont considérables.

En adoptant le flex office, les entreprises ont l'opportunité non seulement de réduire leur empreinte environnementale, mais aussi de se positionner en tant que leaders dans la lutte contre le changement climatique.

À quoi ressemblera le travail en 2024 et après ?

leadmagnet

Cet année, quelles évolutions dans le monde du travail avons-nous identifiées ? 

À travers les échanges quotidiens avec des professionnels RH, managers et employés, nous avons observé des tendances clés que nous explorons dans ce document.

Télécharger le livre blanc

On vous recommande