Photo d'une forêt représentant l'impact du télétravail sur l'environnement
Flex-office et bureau

Les avantages du télétravail sur l’environnement

Par
Clémence
le
24/11/2022

Selon une étude publiée par l’Agence de la transition écologique (ADEME) en juillet 2020, l’élément bénéfique central associé au télétravail est la réduction des déplacements domicile-travail.

Des économies de CO2 avec le télétravail

3,3 millions de déplacements pourraient être évités chaque jour ouvré en France et l’émission de 3 300 tonnes de CO2 serait évitée aux heures de pointe un jour de semaine

Ce phénomène est à l’origine d’une baisse du temps passé dans les embouteillages pour les individus, mais aussi d’une amélioration de la qualité de l’air grâce à une réduction des émissions de dioxyde de carbone. En considérant que 35% des actifs adopterait la pratique du télétravail durablement, l’ADEME estimait ainsi que 3,3 millions de déplacements pourraient être évités chaque jour ouvré en France et que l’émission de 3 300 tonnes de CO2 serait évitée aux heures de pointe un jour de semaine.

La réduction des déplacements, et donc des émissions, est d’ailleurs l’une des priorités pour la mairie de Paris, qui souhaite faire de la capitale la ville du quart d’heure (retrouvez l'article sur ce projet ici).


D’autres effets positifs qui découlent de la pratique du télétravail ont été étudiés. D’abord, comme les actifs se déplacent moins, leur consommation d’essence est réduite, ce qui signifie que la dépendance aux énergies fossiles est amoindrie. Ensuite, le télétravail permet aux entreprises qui l’adoptent dans leur organisation de baisser leur consommation d’énergie : la lumière, le chauffage ou la climatisation, les machines à café, les imprimantes, les ascenseurs sont peu sollicités.

Cela leur permet en parallèle de réduire leurs coûts. De plus, les déchets générés par les entreprises quotidiennement sont considérablement limités. En effet, les produits que les salariés trouvent chez eux en télétravail sont le plus souvent réutilisables, là où ceux qui sont à leur disposition dans les bureaux de l’entreprise ne le sont que très rarement.

Les effets rebond du télétravail sur l'environnement

Même si le télétravail a des effets très positifs sur l’environnement, les différents rapports qui ont été faits ces derniers temps attirent l’attention sur ses effets rebond. En particulier, l’ADEME a souligné l’accroissement de la consommation d’énergie dans les foyers des télétravailleurs : s’ils se déplacent moins, ils font davantage fonctionner Internet, la lumière, le chauffage, et l’équipement informatique de leur domicile.

L’effet de l’usage de la visioconférence et d’un équipement informatique plus complexe est notamment mentionné dans les points de vigilance, car la pollution numérique est responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre et d’une consommation croissante de ressources.

L’effet cumulé de ces effets rebond réduirait en moyenne de 31% les bénéfices environnementaux du télétravail, d’après l’ADEME.

Par ailleurs, le télétravail pourrait amener ses pratiquants à s’installer plus loin de leur lieu de travail. Cependant, le télétravail à 100% est rare, par conséquent cette décision prolongerait leurs déplacements domicile-travail pour les jours de présentiel. L’effet bénéfique sur les émissions de CO2 serait ainsi amoindri. De plus, les individus continuent de se déplacer, notamment en voiture, pour les autres aspects de leur vie quotidienne.


L’effet cumulé de ces effets rebond réduirait en moyenne de 31% les bénéfices environnementaux du télétravail, d’après l’ADEME. Cette dernière appelle ainsi à la vigilance et recommande certaines pratiques.


Et si m-work pouvait vous aider à comprendre l'impact environnemental du télétravail ?

Au global, en tenant compte à la fois des effets bénéfiques et des effets revers du télétravail, le télétravail bénéficie à la planète. Les rapports soulignent que la pratique du flex office organisé est un facteur clé pour que le télétravail contribue à la préservation de l’environnement. C’est précisément ce que m-work propose : une application de planification du travail hybride, simple et intégrée. L'outil permet notamment de quantifier l'impact environnemental du télétravail de chaque collaborateur, et de manière agrégée pour l'entreprise.

Par
Clémence
Akkari
Le
24/11/2022
Mis à jour le
4/2/22
NOS articles similaires