Flexibilité du travail

Comment mettre en œuvre la sobriété énergétique au sein de son entreprise ? 

Par
Louis
le
15/9/2022

Le 29 août dernier, la Première Ministre, Elisabeth Borne, s’est exprimée devant les représentants du MEDEF au sujet de la crise environnementale et énergétique que nous traversons actuellement. Elle invite chaque entreprise à organiser “son propre plan de sobriété énergétique”. L’objectif principal étant, certes, de réduire notre impact environnemental, mais avant tout de faire face à la menace d’un hiver sans gaz russe. 

Quelques jours après l’allocution d’Elisabeth Borne, le chef de l’État a tenu à son tour une conférence de presse sur la crise de l’énergie en France et en Europe. Il appelle les Français à réduire leur consommation d’énergie de 10 % afin d’éviter des rationnements et coupures durant l’hiver.

“Chacun a son rôle à jouer” assure Emmanuel Macron, rappelant que citoyens et entreprises doivent participer activement à la lutte contre le gaspillage énergétique. 

Afin d’atteindre cet objectif, certaines mesures de bon sens doivent être adoptées.

Dans cet article, nous nous focaliserons sur le comportement des entreprises face à ce défi énergétique et sur comment, par des gestes simples, il est possible de réduire sa facture en énergie. 

Être vigilant à l’éclairage

Afin de limiter sa consommation d’énergie, il est judicieux de prêter attention à sa gestion de l’éclairage au sein de ses locaux d’entreprise. À l’instar de l’extinction de la tour Eiffel, pensez à éteindre l’éclairage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments lors des périodes de fermeture. De plus, privilégiez l’utilisation d’ampoules à basse consommation ou encore des LED. Si votre système d’éclairage le permet, mettez en place une gestion de celui-ci en fonction de la présence afin de ne pas éclairer des espaces vides. Une fois la gestion de votre éclairage optimisée, vous pourrez observer une baisse de vos factures en électricité allant jusqu'à moins 70 %. 

Enfin, concernant les affichages publicitaires, ils doivent être au plus tard éteints à 1h du matin, conformément à la réglementation. Cependant, dans la mesure du possible, essayez de les éteindre plus tôt.

Climatisation et Chauffage 

La climatisation et le chauffage peuvent rapidement augmenter votre facture d’énergie. Pour limiter vos dépenses, adaptez la température en fonction de vos différents espaces, ne chauffez pas des espaces inutilement comme des sas d’entrée ou autres. De même, diminuez de quelques degrés la température de vos locaux. Un degré de différence représente en moyenne 7 % de consommation d’énergie en moins. 

Durant la période hivernale, il est recommandé de chauffer les pièces occupées à 19°C, les pièces vides momentanément à 16°C, et enfin de baisser la température à 8°C pour les pièces qui restent longtemps inoccupées. 

Pour limiter les déperditions de chaleur, inspectez vos installations et équipements de manière régulière. Vérifiez que vos locaux sont bien isolés hermétiquement. 

Dans la mesure du possible, évitez le chauffage électrique qui est très gourmand en électricité et tournez-vous vers des alternatives plus propres comme les pompes à chaleur.

En période de forte chaleur, prenez le réflexe d’aérer et de ventiler les pièces le matin afin de profiter de la fraîcheur matinale. Concernant la climatisation, veillez à conserver un écart de 6 degrés maximum avec la température extérieure. 

Le numérique

Souvent, lorsque l’on évalue les principaux pôles de dépenses sur sa facture d’énergie, on pense à l’éclairage et au chauffage, mais on oublie très souvent le numérique (qui est généralement très énergivore). 

Pour réduire sa consommation, il faut, dans un premier temps, identifier quels outils numériques, nous utilisons, que ce soit de manière consciente ou non. 

Tout d’abord, pour réduire la consommation de vos appareils informatiques, pensez à paramétrer leur veille et leur mode de chargement. En fin de journée, éteignez-les bien avant de quitter vos locaux. Pour faciliter l’extinction, utilisez des multiprises et regroupez leur câble d’alimentation au niveau des mêmes prises secteur. Concernant les serveurs informatiques qui doivent tourner 24h/24 et qui requièrent un système de ventilation pour éviter la surchauffe, pensez à les installer à l’abri de la lumière, dans la mesure du possible, dans des endroits qui sont naturellement plus frais (free cooling). 

Utilisez du matériel adapté et récent, souvent moins énergivore. Évitez le surdimensionnement ; puissance du matériel informatique trop élevé par rapport au besoin, taille d’écran, nombre d’écrans… 

Favorisez la location de bureaux qui possèdent un bon isolement thermique pour préserver la fraîcheur ou la chaleur en fonction de la saison. 

De manière plus globale, videz vos boîtes mail et vos espaces de stockage en ligne qui nécessitent de puissants serveurs, très gourmands en énergie. D’ici 2025, ces systèmes de cloud computing pourraient consommer jusqu’à 20% de l’électricité mondiale et être responsables de 5% du CO2 mondial. 

Impliquez l’ensemble de vos salariés et du personnel dans la lutte contre le gaspillage énergétique

  • Rédigez, avec eux, une charte sur les bonnes pratiques et règles à adopter, notamment concernant l’extinction des équipements, une fois leur utilisation journalière terminée
  • Sensibilisez sur les coûts que représente ce gaspillage
  • Motivez-les en leur proposant des alternatives à leur mode de déplacement
  • Enfin, une bonne solution peut être la mise en œuvre du télétravail au sein de vos équipes pour réduire la consommation énergétique des bâtiments (chauffage notamment).

m-work est une solution de gestion du télétravail, qui permet aux entreprises d’organiser, au mieux, le télétravail au sein de leur structure. Via l’outil, les collaborateurs déclarent leurs jours de présence et de télétravail. Grâce aux déclarations des uns et des autres sur l’app, il est possible d’optimiser au mieux sa venue au bureau, et ainsi de réduire ses déplacements. 

Au sein de l’app, vous pouvez découvrir l’impact carbone de vos déplacements et le CO2 économisé grâce à la pratique du télétravail. 

Par
Louis
Guignard
Le
15/9/2022
Mis à jour le
15/9/22
NOS articles similaires