Photo des bureau de demain vu par Deloitte dans un monde hybride

Deloitte, le bureau de demain, partout et nulle part ?

Par
Célia
le
28/12/2022

Depuis la crise sanitaire, nous avons vu se généraliser de nouveaux modes de travail, au bureau, en télétravail, dans des tiers lieux ou encore en 100% distanciel.

Ainsi, de nombreuses entreprises adoptent des changements dans l'organisation de leurs bureaux et du travail de leurs collaborateurs de manière générale.

Le cabinet d’expertise comptable et de conseil Deloitte en fait partie.

En effet, Deloitte a récemment réduit ses espaces de bureau à Londres, signe d’un passage au travail hybride déjà bien franchi par l’entreprise.

Alors quelle a été la démarche envisagée par Deloitte sur le future of work ? C’est l’objet de ce 4ème article Focus.

Le bureau de demain : une solution pour diminuer le coût des bureaux

Face à l’augmentation des coûts de l’immobilier ces dernières années, la fréquentation des bureaux est l’une des principales préoccupations des entreprises.

En effet, avec la démocratisation du télétravail, la fréquentation des bureaux à drastiquement diminué et la “sous occupation” représente une opportunité d’économies majeure, dans la mesure où l’immobilier est le 2ème poste de dépense des entreprises (après les salaires).

Il a alors été décidé en 2020 chez Deloitte, de fermer plusieurs bureaux pendant la pandémie offrant aux 500 employés concernés, la possibilité de conserver leurs emplois s’ils travaillaient à domicile à plein temps.

Et plus récemment, Deloitte a ainsi annoncé ne pas rouvrir le mois prochain l’un de ses quatre bureaux de New Street Square, à Londres.

En effet, selon le Financial Times, en Février les bureaux étaient en moyenne remplis à 25% contre 60% avant la pandémie. De plus, selon une récente étude interne, la majorité des collaborateurs ne souhaitent pas revenir au bureau plus de 2 jours par semaine.

« Nous révisons constamment nos besoins en espace de bureau pour refléter les changements apportés à nos méthodes de travail et à nos objectifs de développement durable », a déclaré Stephen Griggs, associé directeur britannique de Deloitte.

Le travail hybride et le 100% distanciel semblent donc être les solutions pour diminuer le nombre de mètres carrés de bureaux et ainsi baisser drastiquement les coûts en immobilier pour Deloitte.

Lire aussi : Focus #3 - Le programme "Work From Anywhere" de Spotify généralise le passage au 100% télétravail

Le bureau de demain : une réponse à l’enjeu climatique ?

Conséquence d’une généralisation du télétravail en France, une baisse des niveaux de pollution a été observée selon une étude de l’ADEME (Agence de la transition écologique) depuis la pandémie.

En effet, le télétravail a permis des modifications importantes dans les modes de vies des collaborateurs, et notamment sur leur habitudes de trajets.

L’ADEME estime, qu’avec un potentiel de 35 % des actifs en télétravail, 3,3 millions de déplacements seraient évités en France chaque semaine, ce qui aurait pour effet de réduire la production hebdomadaire de gaz à effet de serre d’au moins 3 200 tonnes. Cela étant bien entendu pondéré par les effets rebonds associés au travail à domicile (plus d’informations dans l’article ci-dessous).

Lire aussi : Les avantages du télétravail sur l’environnement

Pour faire face aux enjeux climatiques, Deloitte met par exemple en place :

  • du télétravail pour chacun des 345 000 employés répartis dans 150 pays qui le souhaitent, en misant sur le travail hybride et le “flex-office”

  • Des bureaux à La Défense éco-responsable, certifié HQE (haute qualité environnementale)

Le bureau de demain : une solution pour mieux communiquer

L’accélération du télétravail s’est accompagnée du développement d'outils de communications digitaux. Ces outils sont aujourd’hui cruciaux afin de maintenir du lien entre les collaborateurs et les managers.

En effet, ces outils ne servent dorénavant plus uniquement à communiquer de simples informations et ont désormais le rôle d’offrir une expérience collaborateur conviviale, collaborative et complète.

L’enjeu de Deloitte est de pouvoir recréer entre tous les collaborateurs et à distance, un lien social fort et un environnement de travail stimulant et motivant.

Pour autant, malgré les nombreux outils disponibles (Teams, Zoom, Slack…) et efficaces, voici les points à respecter :

  • Les managers doivent s’assurer que les collaborateurs bénéficient du matériel nécessaire pour travailler hors de leurs bureaux

  • Les outils digitaux doivent permettre le droit à la déconnexion des collaborateurs

Lire aussi : Le droit à la déconnexion

Voici par exemple, les moyens mis en place par Deloitte Canada pour respecter ses points :

  • “Nous offrons à tous nos employés un meilleur accès aux outils et un soutien financier pour améliorer leur environnement de travail à la maison.”

  • “Nous mettons en place de nouvelles consignes et de nouveaux outils de collaboration pour faciliter les réunions, les événements et les ateliers hybrides afin d’améliorer la productivité et de créer des expériences hybrides exceptionnelles.”

  • “Nous avons mis en place les vendredis après-midis sans réunion, que ce soit en ligne ou en personne, afin de réduire les pressions en fin de semaine.”

Le bureau de demain vu par m-work

m-work, spécialisé dans le travail hybride, propose une solution qui simplifie toute l’organisation du travail hybride pour les entreprises.

Notre outil permet de renforcer l’expérience collaborateur et les échanges dans un contexte hybride, où ces derniers sont mis à risque.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez nos solutions.

Par
Célia
Faneau
Le
28/12/2022
Mis à jour le
21/4/22
NOS articles similaires