Photo de collaborateur en 100% télétravail
Flex-office et bureau

Télétravail : peut-on réellement déménager loin de son lieu de travail ?

Par
Célia
le
24/11/2022

Avec la démocratisation du télétravail, de plus en plus d’entreprises donnent la possibilité à leurs employés d’être en 100% distanciel. Cela permet à certains collaborateurs d’éviter les transports en commun le matin, de déménager et se rapprocher de leur famille ou encore de voyager. 

Voici trois exemples types de collaborateurs qui ont déménagé loin de leur lieu de travail. 

Quelles en sont les raisons, les avantages et inconvénients et enfin, l’employeur est-il en mesure de licencier un collaborateur qui déménagerait ? Toutes les réponses sont dans l’article ci-dessous.

#1- Déménager loin de son lieu de travail : pour se rapprocher de sa famille et voyager 

Tout comme Spotify, Atlassian fait partie des entreprises qui proposent un programme de “100% télétravail” à ses employés. 

Ce programme “Team Anywhere” permet ainsi aux 7 388 employés qui le souhaitent, d’avoir l’opportunité d’éviter les trajets domicile-travail et même pour certains de déménager dans une autre ville ou un autre pays. 

Lire aussi : Le programme “Work From Anywhere” de Spotify généralise le passage au 100% télétravail  

L’entreprise australienne affirme que plus de 10% de ses collaborateurs travaillant aux Etats-Unis ont déménagé lors de la crise sanitaire, la plupart d’entre eux ayant quitté des villes aisées en Californie et au Texas. 

Parmi ces employés, Amanda Gitahi, cette responsable marketing produit de 28 ans, a ainsi décidé de rejoindre son mari qui a pris un emploi à Seattle. 

Selon elle, “la partie la plus difficile du travail à partir de n’importe où est de perdre certaines de ces interactions de bureau en personne”

Dans une note sur leur site internet, Atlassian démontre son engagement à faciliter la communication, l’engagement et le bien-être de ses salariés, en mettant à disposition des outils de communication efficaces, des guides pour former les équipes au travail à distance et bien d’autres ressources. 

#2- Déménager loin de son lieu de travail : pour mieux travailler 

 

Florence Chartier, une Parisienne de 40 ans, a elle aussi opté pour le 100% télétravail

Fini les open space bruyants et les longs trajets le matin, sa vie professionnelle est désormais “idyllique”, selon elle. 

"Mes journées sont plus productives, assure-t-elle. Je travaille non-stop de 9 heures à 18 heures, en zappant parfois le déjeuner." 

De plus, le lien social qu’elle entretient avec ses collègues et son entreprise ne semble pas du tout fragilisé. En effet, chaque jour elle passe plusieurs heures en visioconférence avec eux

Elle se rend à Londres, au siège de son entreprise toutes les six semaines et à La Défense - Paris toutes les 3 semaines pour un séminaire avec ses collègues français.   

Cette acro du travail à la maison à ainsi trouvé le mode de travail qui lui convient le mieux, et comme elle, de plus en plus de collaborateurs passent le cap du 100% distanciel.

#3- Déménager loin de son lieu de travail : une cause de licenciement ? 

Un salarié employé dans les Yvelines en Ile-de-France a déménagé en Bretagne à 400km de son lieu de travail sans en informer son employeur. 

Le 12 avril dernier son employeur lui a fait part de son désaccord, la distance trop importante entre son domicile et l’entreprise étant en cause. 

Le salarié à refusé de se rapprocher et a ainsi été licencié. 

 

Le collaborateur à alors décidé de saisir la justice en s’appuyant sur l’article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droit de l’homme et des libertés fondamentales, qui prévoit que "toute personne a droit au respect de son domicile et au libre choix de son lieu de résidence", rappelle helloworkplace.fr. 

Le salarié a justifié son déménagement par le fait qu’il ne passe que très peu de temps au siège de l’entreprise étant souvent en déplacement. Celui-ci n'avait, de plus, demandé aucunes compensations financières liées aux frais de ses trajets à son employeur. 

Quant à son employeur, celui-ci a invoqué l’obligation légale de sécurité mise à sa charge signifiant qu’il est tenu de prendre "les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale" des salariés, selon le Code du travail

Selon lui, il souhaite que son collaborateur se rapproche de son lieu de travail pour garantir sa santé et sa sécurité, et notamment éviter une fatigue excessive liée au long transport. 

“Au nom de l’obligation de sécurité du salarié, la cour d’appel de Versailles a validé le licenciement d’un salarié qui avait refusé de rétablir son domicile près de son lieu de travail.” 

 

Pour l’instant, les entreprises ne sont donc pas toutes ouvertes à la création de programme “100% télétravail” dans leurs entreprises. Seul le temps nous dira si ce nouveau mode de travail réussira à tous nous séduire. 

 

Lire aussi : Et si l’avenir était au 100% télétravail ? 

m-work et le télétravail 

m-work est une solution facilitant l’organisation du télétravail et du travail hybride (mix télétravail / bureau)  pour les entreprises, managers et collaborateurs. 

La solution m-work permet notamment aux entreprises de garder une cohésion d’équipe, et une expérience collaborateur forte, dans un monde hybride. 

Le sujet vous intéresse ? Demander une démo.

Par
Célia
Faneau
Le
24/11/2022
Mis à jour le
19/4/22
NOS articles similaires