Télétravail
Par
Clémence
Akkari

3 avantages clés du télétravail qui participent à l'épanouissement du salarié

23/8/2021

1. Un gain de temps, et de productivité

Pour beaucoup, le télétravail change radicalement l’allure d’une journée : le temps qui était passé dans les transports pour aller travailler est libéré pour d’autres activités en lien avec leur vie quotidienne. Si ce phénomène est négligeable pour certains, il est inespéré pour d’autres : en île-de-France, le temps de trajet domicile-travail est en moyenne de 1h28. Ainsi, ceux qui passaient plusieurs heures par jour dans les transports ont désormais la possibilité d’allouer du temps à des occupations familiales, sportives, culturelles ou associatives grâce au télétravail.

En dispensant les employés de longs trajets, c’est aussi la fatigue qui en résulte que l’on évite. Par conséquent, le télétravail permet indirectement aux salariés d’être plus efficaces dans la réalisation de leurs missions. Ils sont aussi très souvent plus productifs car l’environnement dans lequel ils travaillent est moins distrayant, ce qui renforce leur concentration. Il faut cependant rester vigilant au maintien des frontières qui doivent exister entre la vie privée et la vie professionnelle. Pour le bien-être des travailleurs, il est important de ne pas polluer le temps libre qu’ils ont par des considérations liées à leur productivité. C’est l’une des raisons pour lesquelles m-work est née : en proposant un espace dédié au travail à proximité, la plateforme garantit la préservation de la frontière qui doit exister entre vie professionnelle et vie personnelle.

2. Autonomie et responsabilité

En autorisant leurs salariés à travailler à distance, les entreprises leur accordent une plus grande confiance. Les travailleurs deviennent libres dans la gestion de leur emploi du temps : ils peuvent diversifier leurs tâches quotidiennes, décider d’alterner missions professionnelles et impératifs liés à leur vie privée, ou bien choisir de conserver l’allure d’une journée de travail similaire à celle qu’ils vivaient sur leur lieu de travail. Cette liberté permet aux salariés de développer des compétences de planification et d’autogestion des activités professionnelles, ce qui les responsabilise.

3. Sérénité et confiance en soi

La flexibilité liée au télétravail permet à beaucoup de salariés d’être plus apaisés. En effet, la pression psychologique imposée par les longs trajets, et par l’environnement professionnel peut être difficile à supporter. Travailler chez soi, c’est optimiser le nombre d’heures de sommeil, le temps passé dans les transports, et le temps occupé par les distractions du cadre professionnel.

La confiance en soi est elle aussi touchée par ce changement : certains travailleurs, voyant qu'ils sont plus efficaces et autonomes, se sentent plus à l’aise et reconnaissent plus facilement leurs forces comme leurs faiblesses. L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est ainsi d’autant plus solide que les travailleurs sont satisfaits de leur situation professionnelle.

La démocratisation du télétravail que nous vivons intensément depuis le début de la crise du Covid-19 est donc un évènement dont les travailleurs bénéficient dans leur équilibre de vie. Gains de temps, de productivité, de motivation, d’énergie, et d’aisance, permettent aux salariés de s’épanouir pleinement. Cependant, les risques associés à la pratique du télétravail peuvent nuire à la santé physique et mentale des salariés. Un empiètement de la vie professionnelle sur la vie privée, des conditions de travail souvent inégalitaires, et un sentiment d’isolement peuvent déclencher une détresse psychologique.

C’est notamment à partir de cette observation que m-work a choisi de se développer. Le projet en un mot ? Profiter des bienfaits du télétravail, tout en supprimant ses inconvénients.

Face aux enjeux posés par l’ère du télétravail, m-work propose la solution suivante : une plateforme de flex-office de proximité, qui permet aux collaborateurs d’entreprise de trouver des espaces de travail de qualité à proximité de chez eux.

Par
Clémence
Akkari
Le
21.8.21